L'IMMORTALITE DU CORPS PSYCHIQUE

 

 

“Oui Dieu a créé l’homme pour l’incorruptibilité, il en a fait une image de sa propre nature ; c’est par l’envie du diable que la mort en entrée dans le monde : ils en font l’expérience, ceux qui lui appartiennent” (Sagesse 2-23.24).

 

 

Les deux consciences principales sont le conscient et l’inconscient. L’un est pourvu d’une volonté discriminative et l’autre d’une volonté déductive. Mais, afin que s’exécute la loi divine de cause->effet, l’inconscient est dominé par une volonté aveugle qui surpasse la volonté du conscient.

 

 

Tant que l’homme demeure prisonnier dans la sphère de la conscience dualiste ou des sens en lui-même, c’est l’inconscient qui gouverne son être psychique conscient en fonction des causes qu’il instaure, au cours de ses vies, dans la conscience   de son esprit créateur (désir).

 

 Il est la conscience relative de l’Ame parfaite, composé de plusieurs consciences.Le corps psychique ne meurt jamais.

 

 

 

 

 

“Tel chemin paraît droit à un homme mais à la fin ce sont chemins de mort” (Proverbe 14-12).

 

 

 

Mais, ceux-ci sont contraires à l’entendement parfait universel. Cette fausse conception de lui-même l’oblige à subir des souffrances parce qu’il ne se connaît pas en vérité. De ce fait il transgresse continuellement les commandements de Dieu.

 

 

 

 

L’inconscient individuel est uni à l’inconscient universel dont les propensions sont obscurantistes et négatives. Ces tendances ignorantes égoïstes et concupiscentes entraînent l’homme à exprimer des désirs qui lui semblent normaux.

 

 

Date de dernière mise à jour : 29/04/2018